Domaine de la côte de Berne - Un savoir faire en évolution continue!

       Sur des vignes âgées de 3 à 80 ans, le savoir-faire du Domaine de la Côte de Berne a su évoluer au cours de ces dernières décennies.

 

  Conscients de la qualité de nos terroirs, nous travaillons avec le respect de notre environnement et protégeons notamment la faune auxiliaire de la vigne.

Nous pratiquons également l’enherbement. Cette méthode permet ainsi une meilleure aération du sol et limite les traitements. Elle diminue également de manière significative l’emploi de produits désherbant, grâce à sa surface occupée et à la concurrence face aux herbes indésirables.

Deux modes de conduites, chacune présentant des avantages différents, assurent la pérennité de nos vignes issues du cépage Gamay : la taille gobelet et la taille cordon. Pour le cépage Chardonnay, nous appliquons la taille guyot.

Le domaine de la Côte de Berne perpétue la tradition des vendanges manuelles, plus qualitatives.

Chaque parcelle est vinifiée selon ses potentiels qualitatifs et les objectifs du domaine.

Par la suite, la maîtrise des assemblages du domaine constitue le fruit des vinifications et vous permet ainsi d’apprécier les différentes cuvées des vins blanc, rosé et rouges, reconnus à travers les CONCOURS :

- International du Gamay 2016, 2018, 2019

- Grands Vins de France 2015, 2016, 2018.

- Burgondia 2016, 2017, 2018

- Grands Vins du Beaujolais 2018

- Agricole Paris 2018.

Dès les premières pousses du vignoble, le domaine s’assure des conditions optimales quant au développement de la végétation et à la maturation des raisins.

       Afin d’optimiser l’aération de la végétation, le phénomène naturel de la photosynthèse et en conséquence la maturation des raisins, nous exerçons le mondage. Cette technique consiste à supprimer la végétation non fructifère.

       Nous pratiquons deux modes de conduite du feuillage. Pour le cépage Chardonnay et les jeunes vignes en cépage Gamay, le feuillage est conduit par palissage. Quant aux parcelles vieilles vignes, la végétation est entretenue manuellement.

Nous raisonnons les besoins optimums de la surface foliaire exposée au soleil en fonction de l’écartement entre les rangs et le coefficient d’efficacité du feuillage.

       Nous vinifions une superficie de 18 hectares où le cépage Gamay est roi. Il laisse cependant une place au cépage blanc : le Chardonnay.

       Les nouveautés :

             _ un retour au travail du sol ;

_ un semis de fleurs au cœur de parcelles de vignes. En effet, nous désirons favoriser le milieu de la faune auxiliaire prédatrice des ravageurs de la vigne et ainsi supprimer tout traitement insecticide et protéger alors notre environnement viticole.